La commission électorale irakienne retire sa démission

30/03/14 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Le Vif

(Belga) La Haute commission électorale irakienne (IHEC) est revenue dimanche sur sa démission collective qui mettait en danger la tenue des élections législatives du 30 avril, ont annoncé la télévision d'Etat et des sources diplomatiques.

Les neuf membres de la Haute commission électorale irakienne (IHEC) avaient démissionné mardi pour protester contre des ingérences politiques et judiciaires contradictoires. Mais cette démission n'avait pas encore été acceptée par le Parlement, et les démissionnaires étaient restés à leurs postes. Les commissaires ont annulé leur démission "après des discussions avec des organisations régionales et internationales", dont les Nations unies, a affirmé une source diplomatique à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat. La chaîne de télévision publique Iraqiya, citant le commissaire Gaata al-Zobaie, a confirmé l'annulation de cette démission. La commission avait voulu protester contre des décisions de justice et parlementaires contradictoires sur l'exclusion de candidats aux élections. Une disposition de la loi électorale irakienne stipule que les candidats doivent avoir "une bonne réputation" pour se présenter. S'appuyant sur cette clause, un comité de juges a invalidé plusieurs candidatures, dont celles des opposants à M. Maliki comme l'ancien ministre des Finances Rafa al-Essawi, sans qu'une procédure d'appel ne soit possible. Mais, interprétant différemment cette clause, le Parlement a donné pour consigne à la commission de n'exclure que les candidats n'ayant pas un casier judiciaire vierge. L'Irak est emporté depuis un an dans une spirale de violences, sur fond de crise politique. (Belga)

Nos partenaires