La Commission des jeux de hasard recense 89 sites de paris illégaux sur sa liste noire

17/02/14 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Le Vif

(Belga) Depuis le 5 février dernier, 89 sites de paris sont considérés comme illégaux par la Commission des jeux de hasard (CJH), qui les recense sur une liste noire consultable sur son site internet et qui publie la liste actualisée dans le Moniteur belge. Dans la mesure du possible, un PV a été envoyé à ces sites. A contrario, 14 sites de paris, dont 5 proposent également des jeux de hasard, ont demandé et obtenu une licence d'exploitation, a indiqué lundi Etienne Marique, le président de la CJH.

La Commission des jeux de hasard recense 89 sites de paris illégaux sur sa liste noire

Cette licence d'exploitation a pour but de persuader le joueur potentiel de se diriger plutôt vers les pages web légales. "Il est interdit à quiconque d'exploiter un jeu de hasard sans licence préalablement octroyée par la Commission des jeux de hasard. Il est également interdit à quiconque de participer à un jeu de hasard illégal, d'en faciliter l'exploitation ou d'en faire la publicité", est-il indiqué sur le site de la CJH (www.gamingcommission.be). Les joueurs peuvent être soumis à une amende pouvant varier de 26 euros à 25.000 euros (majorés des décimes additionnels). Pour les organisateurs, ces montants peuvent varier de 100 euros à 100.000 euros (majorés des décimes additionnels). La Commission informe les hébergeurs et les fournisseurs d'accès lorsqu'un site de paris est ajouté à la liste noire. "Ils sont alors censés bloquer l'accès aux sites illégaux", explique Etienne Marique. Alors que se déroule actuellement le procès dit "des matches truqués" autour de la fraude dans le monde du football belge entre 2004 et 2006, le président de la CJH estime qu'une réflexion mériterait d'être posée sur les sites qui annulent des paris, parfois même après la compétition sportive sur laquelle de l'argent a été misé, en raison d'un nombre important de joueurs et/ou de risques financiers trop grands pour ces sites. "Les joueurs sont alors furieux de ne pas toucher leur argent. Il faut que leur pari puisse aboutir", estime-t-il. (Belga)

Nos partenaires