La colère gronde au sein de la police de la zone Vesdre

20/02/14 à 23:43 - Mise à jour à 23:43

Source: Le Vif

(Belga) Une soixantaine de policiers affiliés au SNPS, syndicat majoritaire dans la zone Vesdre, ont assisté jeudi soir au conseil de police de la zone Vesdre (verviers, Pepinster et Dison). Une présence significative alors que le management de la zone, assuré depuis plus de 10 ans par Marcel Simonis, est fortement contesté et qu'une évaluation intermédiaire du chef de zone a été décidée en janvier dernier par le collège de police.

"Le malaise est tangible. Le personnel fait l'objet de pressions et de manipulations. On ne veut pas la tête du chef de zone mais il faut clairement un autre management", insiste Fabrice Discry, le président provincial du SNPS qui souligne aussi que la plupart des policiers expérimentés ont choisi de quitter la zone. Le débat s'est finalement invité au conseil avec l'intervention de la conseillère socialiste Muriel Targnion qui a mis en cause le président du collège, à savoir Marc Elsen (cdH), bourgmestre de Verviers qui selon elle, s'immisce, dans la gestion quotidienne de la zone. Elle y voit une "déstabilisation de la tête de zone" dans cette attitude même si elle défend l'idée que "le PS ne défend ni les intérêts du chef de zone ni des policiers mais ceux de la zone et des citoyens dont il faut assurer la sécurité". Marc Elsen s'est défendu d'une quelconque ingérence et souhaite une véritable transparence assurant d'ailleurs que l'évaluation intermédiaire "sera menée dans de bonnes conditions à son terme". (Belga)

Nos partenaires