La Chambre votera demain l'extension du dispositif pour les biocarburants

19/06/13 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Le Vif

(Belga) La Chambre doit voter jeudi une proposition de loi de la majorité relative aux volumes nominaux minimaux de biocarburants durables qui doivent être incorporés dans les volumes de carburants fossiles mis annuellement à la consommation. Cette disposition doit remplacer la loi actuelle qui vient à échéance à la fin du mois.

L'objectif est de continuer à atteindre les objectifs européens de promotion des énergies renouvelables et de l'usage de biocarburants dans le transport. La proposition transpose d'ailleurs plusieurs directives européennes. Le nouveau texte, adopté en urgence, vise en outre à doubler le pourcentage minimum d'agrocarburant incorporé dans l'essence (jusqu'à 9%) et le diesel (jusqu'à 6%). Dans l'opposition, Thérèse Snoy (Ecolo) a marqué son "étonnement" et son "incompréhension" à l'égard des nouvelles dispositions qui vont, selon elle, à l'encontre des dernières orientations européennes qui démontrent et dénoncent les méfaits, sur le plan humain et environnemental, des cultures intensives, nécessaires à la production de ces agrocarburants. Ecolo-Groen a déposé un amendement en vue d'un simple prolongement de la situation actuelle. Le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet, auteur de la proposition de loi déposée par des parlementaires pour des raisons techniques, a réfuté ces arguments, assurant que le texte était ciblé, encadré, et non offensif pour la filière belge, qui est, selon lui, "responsable". Il y a également des balises pour la concertation, a-t-il dit. Enfin, il permet l'introduction des agrocarburants de la deuxième génération. M. Wathelet a cependant admis que comme tout le monde, il avait cru il y a quelques années à la solution miracle des agrocarburants qui remplaceraient le pétrole. "Tous nous devons déchanter", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires