La chambre des mises s'oppose à la libération de Nizar Trabelsi

10/01/13 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation d'Anvers a rejeté jeudi la demande de libération conditionnelle de l'ex-terroriste Nizar Trabelsi, a-t-on appris auprès du parquet fédéral et de l'un des avocats de l'intéressé, Me Marc Nève.

La chambre des mises s'oppose à la libération de Nizar Trabelsi

Trabelsi restera donc en prison en attendant que la cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg ne se prononce sur son extradition vers les Etats-Unis. La cour européenne avait été saisie par les avocats de Nizar Trabelsi qui s'opposaient à cette extradition. Ces derniers estiment que M. Trabelsi n'a pas eu droit à une procédure équitable et craignent que des traitements inhumains ne soient infligés à leur client aux Etats-Unis. Le Cour européenne des droits de l'Homme a suspendu la décision d'extradition jusqu'à ce qu'elle se prononce sur le fond. "La Belgique s'est engagée à respecter cette décision", selon les avocats de M. Trabelsi. Etant donné que cette procédure pourrait encore durer plusieurs mois avant que l'affaire ne soit traitée, le détenu souhaitait, dans l'attente, être libéré. En août dernier, il avait déjà introduit une première requête en ce sens, mais cette demande avait aussi été rejetée. L'ancien footballeur professionnel de nationalité belgo-tunisienne est derrière les barreaux depuis septembre 2001. Il a été condamné en 2004 à dix ans de prison pour la préparation d'une attaque terroriste sur la base aérienne de Kleine Brogel, à Peer. Les Etats-Unis demandent son extradition depuis 2007 déjà. Notre pays a répondu positivement à cette demande. L'individu ne pouvait être effectivement extradé que lorsqu'il avait purgé sa peine en Belgique. C'est le cas depuis mars 2012. (OLIVIER MATTHYS)

Nos partenaires