La chambre des mises en accusation se prononcera mardi sur le maintien en détention de Bernard Wesphael

15/11/13 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation de Gand se penchera mardi prochain sur le cas de Bernard Wesphael, a annoncé vendredi le parquet de Gand. La chambre des mises en accusation devra se prononcer sur le maintien en détention préventive du député wallon, les avocats de ce dernier ayant fait appel de la décision rendue le 5 novembre dernier par la chambre du conseil de Bruges. Celle-ci avait confirmé le mandat d'arrêt contre le député wallon.

La chambre des mises en accusation se prononcera mardi sur le maintien en détention de Bernard Wesphael

Bernard Wesphael est détenu à Bruges, inculpé pour l'assassinat de sa femme Véronique Pirotton dans un hôtel d'Ostende, le 31 octobre dernier. Après avoir été entendue par la Commission des poursuites du Parlement wallon, la défense du député a fait savoir qu'elle refusait de comparaitre samedi devant la Commission des poursuites du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les deux avocats évoquent une "rupture de confiance" due à des fuites d'informations dans la presse. Dans un communiqué envoyé vendredi, Jean-Philippe Mayence et Tom Bauwens affirment qu'une "violation complète du secret de l'instruction et du serment prêté" a eu lieu, des députés de la Commission des poursuites du Parlement wallon ayant selon eux révélé à la presse des éléments du dossier dont eux-mêmes n'étaient pas au courant. Contactés vendredi, ils n'ont pas souhaité donner plus de précision quant à ces informations. "Rien que le fait que 'quelque chose' ait été divulgué est déjà anormal en soi", a expliqué Tom Bauwens, contacté par Belga, sans donner davantage de commentaires. (Belga)

Nos partenaires