La chambre des mises en accusation de Bruxelles refuse de libérer Nizar Trabelsi

12/09/13 à 17:25 - Mise à jour à 17:25

Source: Le Vif

(Belga) Nizar Trabelsi restera pour l'instant en prison, en attendant son éventuelle extradition vers les Etats-Unis. La chambre des mises en accusation de Bruxelles a en effet rejeté jeudi sa demande de libération conditionnelle, a indiqué le parquet fédéral, confirmant la décision rendue par la chambre du conseil de Nivelles fin juin.

L'ancien footballeur professionnel de nationalité belgo-tunisienne est derrière les barreaux depuis septembre 2001. Il a été condamné en 2004 à dix ans de prison pour la préparation d'une attaque terroriste sur la base aérienne de Kleine Brogel, à Peer. Nizar Trabesli aurait dû être libéré en mars 2012, mais a été maintenu en détention dans le cadre d'une demande d'extradition des Etats-Unis, sollicitée depuis 2007, en vue de le juger pour des "activités terroristes visant des intérêts américains". Le détenu a entrepris plusieurs démarches juridiques pour contester cette demande d'extradition. Ses avocats ont saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), en avançant qu'il pourrait subir des traitements inhumains aux Etats-Unis. La Cour de Strasbourg a suspendu la demande d'extradition jusqu'à ce qu'elle se prononce sur le fond, ce qu'elle devrait vraisemblablement faire fin 2013. Dans l'attente de cette décision, l'homme essaie d'obtenir sa remise en liberté. L'individu a déjà introduit des demandes de libération conditionnelle à plusieurs chambres de conseil. Fin juin, la chambre du conseil de Nivelles avait refusé sa demande. Nizar Trabelsi avait interjeté appel de cette décision mais la chambre des mises en accusation de Bruxelles a confirmé le rejet de sa requête. (Belga)

Nos partenaires