La chambre des mises d'Anvers traitera le cas de Nizar Trabelsi vendredi

04/09/12 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation d'Anvers se penchera vendredi sur la requête de remise en liberté sous conditions de Nizar Trabelsi. La chambre du conseil de Hasselt était prête à accéder à celle-ci mais le parquet fédéral avait fait appel. Nizar Trabelsi reste donc en détention et c'est à la chambre des mises d'Anvers de trancher.

L'ex-footballeur professionnel belgo-tunisien est derrière les barreaux depuis septembre 2001. En 2004, il a été condamné à dix ans de prison pour avoir planifié un attentat contre la base militaire de Kleine Brogel (Limbourg), où seraient entreposées des armes nucléaires américaines. Les Etats-Unis réclament son extradition depuis 2007. La Belgique avait accédé à cette demande mais il devait d'abord terminer de purger sa peine en Belgique. C'est le cas depuis mars. Les avocats de Nizar Trabelsi ont entre-temps porté l'affaire devant la Cour européenne des Droits de l'Homme pour s'opposer à cette extradition. Ils craignent que leur client soit condamné à mort aux Etats-Unis. La Cour européenne a suivi les avocats sur ce point et a suspendu l'extradition en attendant que l'affaire soit traitée sur le fond, mais on ignore quand ce sera le cas. La défense a dès lors introduit une requête de remise en liberté sous conditions. La chambre du conseil de Hasselt avait donné son feu vert mais le parquet fédéral est allé en appel. (OSA)

Nos partenaires