La chambre des mises d'Anvers renvoie un dossier de parricide aux assises

13/09/12 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation d'Anvers a renvoyé jeudi Herman B., âgé de 26 ans et originaire de Brasschaat, devant la cour d'assises d'Anvers pour parricide. Il y a deux ans, il avait étranglé sa mère, Monique Van Aertselaer, alors âgée de 44 ans, et l'avait dépouillée de 1.000 euros. Son complice, Stijn L., a été renvoyé devant la même Cour pour vol avec violence.

La victime avait été trouvée morte le 23 avril 2010 dans sa caravane du camping Keienven à Gooreind, près de Wuustwezel, où elle habitait avec son mari. La femme était infirme et se déplaçait en fauteuil roulant. Son fils, Herman B., avait été rapidement soupçonné. La victime avait déjà eu des problèmes avec celui-ci par le passé. Il était toxicomane et l'avait déjà volée. Après la mort de Monique, il est apparu qu'une somme de 1.000 euros avait disparu de la caravane. Il ressort de l'enquête qu'Herman B. et Stijn L. ont mis la main sur l'argent. Herman B. avait demandé à son complice de lui fournir un médicament avec lequel il entendait endormir sa mère. Voyant que cela ne fonctionnait pas, le fils l'a finalement étranglée. Stijn L. comparaîtra également devant la cour d'assises, car il a aidé son ami lors du vol. Il a entre-temps été libéré sous conditions. Herman B. se trouve, lui, toujours en prison et y restera dans l'attente du procès, qui devrait se tenir début 2013. (MUA)

Nos partenaires