La chambre des mises d'Anvers maintient Nizar Trabelsi en détention préventive

06/09/12 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Le Vif

(Belga) La chambre des mises en accusation d'Anvers a rejeté jeudi la demande de remise en liberté sous conditions du belgo-tunisien Nizar Trabelsi. Celui-ci reste donc en détention préventive, en attendant que la Cour européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg se prononce sur son extradition vers les Etats-Unis, indique son avocat, Marc Nève.

La chambre des mises d'Anvers maintient Nizar Trabelsi en détention préventive

"Je n'ai pas encore vu la motivation, mais il est clair que la chambre des mises a réformé la décision de la chambre du conseil de Hasselt", indique Me Nève. Celle-ci s'était montrée, il y a deux semaines, prête à libérer M. Trabelsi sous conditions, parmi lesquelles l'obligation d'avoir un domicile fixe, d'y rester durant la nuit et de se présenter chaque semaine auprès de la police. Le parquet fédéral avait interjeté appel, renvoyant ainsi le dossier vers la chambre des mises en accusation. "Je pourrais à nouveau introduire une demande de libération conditionnelle si de nouveaux éléments apparaissaient", indique l'avocat du belgo-tunisien. Celui-ci reste donc en détention, en attendant que la Cour européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg se prononce sur son extradition vers les Etats-Unis. La date à laquelle la CEDH se prononcera n'est pas encore connue. L'ancien footballeur a été arrêté en septembre 2001. En 2004, il a été condamné à 10 ans de prison pour avoir préparé une attaque contre la base militaire de Kleine Brogel (Limbourg), peine qu'il a entièrement purgée. (MUA)

Nos partenaires