La chaleur fait augmenter le nombre de mouches, plus présentes qu'en 2012

12/08/13 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

(Belga) Les fortes températures des dernières semaines favoriseraient la prolifération des mouches en Belgique, selon Patrick Grootaert, responsable de la section entomologie à l'Institut royal des sciences naturelles. "Elles sont un peu plus nombreuses que l'année dernière, mais ce n'est pas encore problématique", a-t-il expliqué à l'agence Belga lundi.

"La chaleur accélère leur cycle de vie, elles se reproduisent donc plus vite et cela provoque une accumulation de spécimens", précise Patrick Grootaert. Mais la présence importante de mouches durant cet été 2013 est loin d'être problématique, selon lui. "Il y a trois - quatre ans, le phénomène avait été bien plus spectaculaire, surtout dans les villes où les habitants en vacances laissaient leurs poubelles traîner." Ces insectes pondent en effet volontiers sur des détritus en décomposition, et les vieilles poubelles sont pour eux une habitation idéale. Il n'y a désormais plus qu'à attendre, assure le scientifique. "Les températures sont déjà en train de baisser, et comme les mouches vivent deux à trois semaines en général, la surpopulation va petit à petit s'estomper au fil du prochain mois", précise-t-il. Sans doute peu appréciée par l'homme, l'abondance actuelle de mouches fait pourtant le bonheur d'autres habitants: les araignées. "Elles se nourrissent abondamment de mouches, et ce sont elles qui vont bientôt pulluler, comme habituellement à l'automne", conclut Patrick Grootaert. (Belga)

Nos partenaires