La CGSP s'oppose à l'indemnisation des heures "spéciales" des fonctionnaires fédéraux

13/09/12 à 19:30 - Mise à jour à 19:30

Source: Le Vif

(Belga) Tant le SLFP, la CSC que la CGSP s'opposent au système de paiement des indemnités pour les heures "spéciales" prestées par les fonctionnaires fédéraux que le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Hendrik Bogaert (CD&V), souhaite introduire, a fait savoir jeudi Guido Rasschaert, de la CGSP. Les syndicats annoncent des actions.

En fonction de l'administration, il existe actuellement 29 primes et indemnités différentes pour les heures supplémentaires, le travail de nuit ou de week-end. Hendrik Bogaert souhaite instaurer une nouvelle grille unique de rémunération pour toutes ces heures "spéciales". En outre, il souhaite la mise en place d'un système de travail en équipes. Certains fonctionnaires en tireront profit, tandis que pour d'autres ce sera l'effet inverse. La GGSP se joint donc à la CSC et au SLFP pour dire non à ce projet. "Hendrik Bogaert adhère manifestement à l'idée de redistribution socialiste", ajoute Guido Rasschaert. "Il veut donner des avantages à certains fonctionnaires alors qu'il les enlève à d'autres." Le secrétaire d'Etat a déjà déclaré au Standaard qu'il "va essayer de concilier les différences d'opinion". Mais les syndicats ne souhaitent pas attendre des négociations. "Nous allons informer les 80.000 fonctionnaires durant les prochaines semaines", déclare encore Guido Rasschaert. La CGSP se plaint également d'un manque de respect d'Hendrik Bogaert et du fait qu'il prenne des mesures d'économies les unes après les autres. Le syndicat n'apprécie notamment pas que les fonctionnaires qui donnent leur sang ne reçoivent plus un jour de congé. Les syndicats annoncent des actions, notamment de la part des douaniers dans les ports et aéroports le 4 octobre prochain. (MUA)

Nos partenaires