La capitale du Brésil interdit les pistolets en plastique

25/09/13 à 00:18 - Mise à jour à 00:18

Source: Le Vif

(Belga) La capitale du Brésil a interdit la vente de pistolets et revolvers factices par une loi entrée en vigueur cette semaine, la première du genre dans ce pays où le taux d'homicides est l'un des plus élevés du monde.

Brasilia et sa banlieue veulent devenir la première région du Brésil sans armes dans les vitrines des magasins de jouets. "Pour changer la culture de la violence, nous devons commencer avec les enfants. Nos enfants commenceront à comprendre ce que l'on répète tant, que les armes ne sont pas des jouets", a déclaré à l'AFP Alirio Neto, secrétaire à la Justice du District fédéral (dont Brasilia est la capitale). Le Brésil, qui compte quelque 200 millions d'habitants, a enregistré 43.000 homicides en 2012, dont 73% par armes à feu, a souligné le secrétaire. "La violence au Brésil se multiplie, avec des taux de pays en guerre", a dénoncé pour sa part Valeria de Velasco, sous-secrétaire à la Protection des victimes de la violence à Brasilia. L'initiative d'interdire la vente et la fabrication d'armes factices est née de ce programme gouvernemental de protection des victimes de la violence, unique en Amérique latine, et qui a lancé une campagne contre ces jouets à Ceilandia, la ville la plus violente des environs de Brasilia, où les enfants remettent leur pistolet-jouet en échange d'un livre. En cinq mois, onze écoles de Ceilandia ont recueilli 500 armes factices. (Belga)

Nos partenaires