La Belgique prête à faire plus en Centrafrique seulement "dans un cadre européen"

19/12/13 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique est prête à "éventuellement examiner" la possibilité de contribuer davantage à une force internationale de maintien de la paix en Centrafrique, "mais dans un cadre européen", a indiqué le Premier ministre, Elio Di Rupo, à son arrivée à un sommet consacré notamment à la politique de défense.

La Belgique prête à faire plus en Centrafrique seulement "dans un cadre européen"

Le gouvernement belge a donné son feu vert la semaine dernière à la mise à disposition de l'opération française Sangaris d'un avion de transport gros-porteur Airbus A330 et d'un avion de transport tactique C-130H. Il a par contre écarté pour l'instant l'envoi de troupes terrestres, sollicité par Paris. Des sources militaires citées par l'AFP ont pourtant fait état cette semaine de la possibilité que 150 hommes soient déployés pour une mission de protection des aéroports. L'opération Sangaris a officiellement commencé le 5 décembre. Quelque 1.600 soldats français interviennent en soutien des troupes africaines (3.200 hommes) de la force Misca pour désarmer les milices dans un pays où les violences ont pris un tour confessionnel entre chrétiens et musulmans. Interrogé jeudi, M. Di Rupo n'a pas exclu que la Belgique fournisse un effort supplémentaire "dans un cadre européen". La politique européenne de défense est précisément à l'agenda des chefs d'Etat et de gouvernement jeudi soir à Bruxelles. Il sera question de donner un nouvel élan à un processus en perte de vitesse. "Nous sommes encore loin d'une défense européenne, mais aujourd'hui, nous mettons un pas en avant. C'est très important", a résumé M. Di Rupo. (Belga)

Nos partenaires