La Belgique ne serait pas prête à lutter contre le commerce du bois

01/03/13 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau règlement de l'Union européenne destiné à mettre un terme au commerce du bois illégal entrera en vigueur le 3 mars prochain, mais la Belgique n'est pas prête à le mettre en pratique, dénonce vendredi l'association de défense de l'environnement WWF. Une position démentie par le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, en charge des contrôles.

La Belgique ne serait pas prête à lutter contre le commerce du bois

Le règlement européen sur le bois illégal, qui entre en vigueur le 3 mars, n'a pas encore été transposé dans la législation belge, indique vendredi le WWF. L'association dénonce l'absence de sanctions prévues pour les contrevenants mais également le manque de contrôles effectués par le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, en charge du contrôle et de l'application de la réglementation sur le bois illégal. Selon le WWF, "aucun personnel ni moyens financiers supplémentaires n'ont été prévus pour cela". Une critique immédiatement démentie par le SPF Santé publique. "Des contrôles sont bien prévus cette année en coordination avec le service des Douanes. Des discussions sont déjà en cours sur la mise en oeuvre pratique de cette réglementation, le rôle de chacun est déjà défini. Nous sommes en train de rédiger un protocole de coopération spécifique", a indiqué Denis Pohl. En ce qui concerne les moyens, le SPF concède que des moyens supplémentaires ne sont pas prévus mais explique que les contrôles d'autres produits seront diminués et ces moyens-là redirigés vers le contrôle du bois illégal. "On a prévu de surtout orienter nos contrôles sur base d'une analyse de risques, en ciblant les pays et importateurs qui pourraient présenter des risques", souligne Denis Pohl, ajoutant que par ailleurs près de 400 douaniers vont être engagés ces deux prochaines années. Quant à la transposition de la réglementation européenne en droit belge, un travail de préparation de la législation a été fait par le SPF et transmis au Secrétaire d'Etat à l'Environnement Melchior Wathelet, ajoute M. Pohl. Même si cela n'a pas encore été transposé en droit belge, le SPF peut déjà mener des actions préventives, faire des contrôles et délivrer des avertissements, ajoute-t-il. (CYA)

Nos partenaires