La Belgique et le Luxembourg confirment leur intérêt commun pour le Centre ESA de Redu

08/04/14 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg et l'Agence Spatiale européenne (ESA), ont signé, mardi à Redu (province de Luxembourg), un protocole de partenariat pour le développement futur du Centre ESA de Redu. Le document a été signé par le secrétaire d'Etat à la Politique Scientifique, Philippe Courard, le Vice-Premier ministre luxembourgeois et ministre en charge de l'Economie, Etienne Schneider et le directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain.

La Belgique et le Luxembourg confirment leur intérêt commun pour le Centre ESA de Redu

Le centre participe au suivi des satellites depuis 1968. Les sociétés privées actives sur le site, Redu Space Services, SES TechCom et QinetiQ Space, ont été associées au protocole. Le Grand-Duché de Luxembourg ne disposant de station ESA entend profiter de la proximité du centre de Redu notamment en terme de retombées économiques. Actuellement, une soixantaine de spécialistes travaillent sur le site de Redu. Ce nombre devrait quasi doubler dans les 2 ans grâce au protocole. De nouvelles initiatives verront aussi le jour comme des activités liées à l'éducation et à la formation. Un centre de formation va, par exemple, être mis sur pied. Certaines de ces activités seront menées conjointement avec des établissements d'enseignement supérieur belges et luxembourgeois ou d'autres entités. Des collaborations seront nouées avec l'Euro Space Center, l'Institut von Karman de dynamique des fluides, le tissu scientifique et industriel présent à Transinne, à proximité immédiate du Centre de Redu au sein de l'ESA Business Incubator Center et sur le site du parc d'activité économique Galaxia. Dans ce domaine, la Belgique apportera un financement initial de 2 millions d'euros. L'ESA y allouera, elle, un budget annuel de 2 millions d'euros. (Belga)

Nos partenaires