La Belgique est prête à diriger le Battle Group européen selon le ministre De Crem

12/06/14 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique s'apprête à prendre la tête du European Union Battle Group (EUBG) qui entrera en stand-by pendant six mois à partir du 1er juillet 2014. Cette unité multinationale vient d'obtenir sa certification au terme d'un long cycle de préparatifs intensifs.

La Belgique est prête à diriger le Battle Group européen selon le ministre De Crem

Dernière étape de la préparation du Battle Group européen, l'opération Quick Lion s'est terminée jeudi au camp Roi Albert de Marche-en-Famenne en présence des représentants militaires de l'OTAN et de l'Union Européenne, des membres du Comité politique et de sécurité, ainsi que des ambassadeurs du Conseil Atlantique Nord. À cette occasion, des militaires issus des pays participant à l'EUBG ont procédé à des démonstrations statiques et dynamiques. L'EUBG 2014-2 est une unité multinationale forte de 3.500 militaires sous commandement belge. Rapidement mobilisable sur décision de l'Union Européenne en cas de crise, elle peut être opérationnelle dans un délai de dix jours. Elle rassemble la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Grand-duché de Luxembourg, l'Espagne et la Macédoine. "Nous sommes prêts", a déclaré le ministre de la Défense, Pieter De Crem. La Belgique participe à son deuxième EUBG, cinq ans après avoir pris le commandement de l'EUBG 2009-2. Depuis son lancement en 2007, le concept de groupement tactique n'a jamais été employé en opération réelle, comme le mentionne Pieter De Crem. "Jusqu'à présent, cela reste un exercice théorique. Les probabilités que l'EUBG soit déployé dans les six mois à venir sont faibles. Mais il est possible qu'on fasse appel à des entités modulaires." (Belga)

Nos partenaires