La Belgique à la traîne en matière de fiscalité verte

29/11/13 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Le Vif

(Belga) La Belgique est presque la lanterne rouge des pays européens en matière de fiscalité environnementale, selon des statistiques d'Eurostat rapportées par Le Soir vendredi. Seule la France fait pire que notre pays, alors que les trois premières places du podium en la matière sont respectivement occupées par la Bulgarie, les Pays-Bas et Malte. D'après les dernières données publiées, datant de 2011, les recettes de la fiscalité verte représentent 4,7% de l'ensemble des rentrées de la fiscalité et des cotisations sociales en Belgique.

On entend par fiscalité environnementale, l'ensemble des prélèvements qui touchent les produits ou comportements polluants, comme par exemple les taxes sur les produits énergétiques, sur les véhicules ou les déchets. La Belgique est en stagnation en la matière depuis 2007, écrit Le Soir. Il semble que notre pays applique des taux trop bas dans ses taxations sur l'énergie. Le SPF Finances reconnaît le problème. "Nous préparons une réforme fiscale. Elle vise à faire baisser la fiscalité sur le travail et à la diriger vers d'autres sources, comme le patrimoine, la consommation, mais aussi l'environnement", répond le ministre des Finances Koen Geens (CD&V). La tendance européenne est elle à la hausse. Selon Eurostat, la proportion de recettes venant de la fiscalité environnementale est passée de 5,95% à 6,17% entre 2008 et 2011, soit 303 milliards d'euros de taxes environnementales, dont 7,7 milliards pour la Belgique. (Belga)

Nos partenaires