La Banque diamantaire anversoise en correctionnelle

29/03/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) La Banque diamantaire anversoise (ADB), une filiale de KBC, devra bientôt comparaître devant le tribunal correctionnel. C'est la conséquence d'une citation directe signée par l'avocat flamand Hans Rieder, qui intervient pour l'entreprise diamantaire cotée en bourse Lazare Kaplan International, écrit De Tijd.

L'avocat détaille sur 25 pages comment la banque se serait rendue coupable de blanchiment, d'escroquerie, de détournement de factures, etc. Certains collaborateurs de l'ADB auraient même été corrompus. Hans Rieder et sa cliente parlent d'une fraude présumée de millions d'euros. Tout serait en lien avec un diamantaire belgo-israélien, client de l'ADB. Les petits arrangements auraient commencé quand il est apparu que ce diamantaire n'arriverait pas à rembourser ses dettes, qui s'élèvent à plusieurs millions d'euros, et que la crise économie a éclaté à l'été 2008. Le parquet d'Anvers confirme que la citation vient d'arriver. Le parquet étudie les charges qu'elle contient. Le procès pourrait déjà s'ouvrir le 3 mai. Outre la condamnation pénale potentielle, l'ADB fait face à une réclamation de 70 millions d'euros et de 43,29 millions de dollars. Dans une réaction écrite, KBC souligne que l'affaire pénale "a un lien avec une procédure civile entre l'ADB et Lazare, pendante depuis des années". KBC ne veut cependant rien dire du contenu de la plainte. (PVO)

Nos partenaires