L'usage illicite de pistolets à impulsion électrique en hausse

23/02/14 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Le Vif

(Belga) Les criminels utilisent de plus en plus souvent lors de leurs forfaits des pistolets à impulsion électrique, une arme théoriquement réservée en Belgique aux unités spéciales de la police.

L'usage illicite de pistolets à impulsion électrique en hausse

En 2012, 29 usages illicites de ces "tasers" ont été enregistrés en Belgique, contre neuf seulement en 2008, selon une réponse de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) à une question écrite du sénateur Guido De Padt (Open Vld). Les services de police ont également relevé en 2012 105 cas de port ou de transport illégal de ces armes non létales facilement accessibles via internet, soit une forte progression ici encore par rapport à 2008 où 41 cas avaient été dénombrés. Aucun chiffre n'est encore disponible pour l'année 2013. Les pistolets à impulsion électrique ne peuvent en théorie être utilisés en Belgique que par les unités spéciales de la police. Ces six dernières années, la police fédérale n'en a toutefois fait usage qu'à quatre reprises seulement. (Belga)

Nos partenaires