L'Unizo s'oppose à la réduction du nombre de missions économiques princières

29/07/14 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Le Vif

(Belga) L'organisation flamande de petits indépendants Unizo a affiché mardi son opposition au projet prêté à la nouvelle majorité flamande (N-VA, CD&V et Open Vld) de réduire le nombre de missions économiques princières à deux par an. "Ces missions ouvrent aux PME des portes qui resteraient fermées autrement", avertit-elle.

L'Unizo s'oppose à la réduction du nombre de missions économiques princières

"Jusqu'à présent, quatre missions par an sont organisées", souligne l'organisation. Or, l'accord gouvernemental flamand évoque une réduction de moitié, accompagnée d'une baisse des dotations à l'agence fédérale pour le commerce extérieur. Le gouvernement Bourgeois mise plutôt sur l'agence flamande Flanders Investment & Trade (FIT), dont le réseau sera étendu. Cette volonté passe mal auprès des petits entrepreneurs flamands, qui apprécient l'entregent obtenu grâce aux missions princières. "Organiser moins de missions aura un impact sur le chiffre d'affaires de nos PME et sur leurs possibilités d'exportation", prévient l'Unizo. L'organisation est prête à examiner une réduction des coûts et une organisation plus efficace, mais ne veut pas entendre parler d'une suppression de ces missions. Selon ses estimations, celles-ci offrent des débouchés aux deux tiers des entreprises qui y participent. (Belga)

Nos partenaires