L'Université de Liège cherche 300 volontaires pour une étude sur l'éjaculation précoce

20/02/13 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Le Vif

(Belga) L'Université de Liège, soutenue par la Province de Liège, lance le second volet de son étude sur le traitement de l'éjaculation précoce par bibliothérapie (traitement par lecture) et recherche 300 volontaires.

BibliothEP1, la première partie de l'étude menée de 2008 à 2010, avait pour but d'évaluer dans quelle mesure la lecture d'une brochure thérapeutique, spécialement conçue par des spécialistes en la matière, pouvait diminuer l'apparition de troubles érectiles. Quatre cents volontaires ont reçu un "guide pratique de l'éjaculation précoce", proposant une série de techniques et d'exercices permettant de limiter leur trouble. Les résultats de l'étude sont positifs, mais 35% des volontaires n'ont pas vu d'amélioration. BibliothEP2 va donc plus loin, en cherchant à apprécier la combinaison de cette lecture à des entretiens cliniques avec un thérapeute, afin d'améliorer l'efficacité de la bibliothérapie. Les volontaires intéressés peuvent appeler le 0471/71.54.38 ou consulter le site www.bibliothep.be. L'éjaculation précoce concerne trois hommes sur dix, et tous les hommes peuvent y être confrontés un jour. Ce trouble sexuel influe sur l'estime de soi du partenaire masculin et altère l'équilibre du couple. "En agissant sur les problèmes érectiles, nous prenons en compte le bien-être global du couple et pas uniquement celui de l'homme", précise Georges Pire, député provincial en charge de la santé. (PVO)

Nos partenaires