L'Union Professionnelle des Chirurgiens attend des réponses du cabinet Onkelinx

14/02/13 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

(Belga) Dans une lettre ouverte à la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx, l'Union Professionnelle des Chirurgiens demande la poursuite d'une concertation constructive sur des questions importantes abordées six ans auparavant avec des membres du cabinet et restées sans réponse. Il s'agit, entre autres, de l'aide opératoire correctement rémunérée et de la responsabilité des chirurgiens.

L'Union Professionnelle des Chirurgiens attend des réponses du cabinet Onkelinx

L'Union Professionnelle des Chirurgiens regrette ainsi qu'aucune réponse aux propositions de rémunération correcte des différents intervenants d'une opération chirurgicale (anesthésiste, infirmière, assistant, ...) n'ait été formulée par la ministre. "Toutes ces personnes constituent un maillon essentiel de l'aide opératoire. Il faut honorer les tâches de chacune d'entre elles", explique l'Union. Autre point abordé dans la lettre ouverte: la responsabilité des chirurgiens. "Nous volons souvent au secours de confrères d'autres disciplines chirurgicales en difficulté. Nous demandons que ces confrères restent responsables pour leur contribution dans l'intervention. Les chirurgiens appellent à des directives claires, au sein des hôpitaux, et à une législation spécifique". Il est également question du projet de loi relatif à la médecine esthétique. Sa mise en oeuvre pratique serait une menace pour les différentes spécialités chirurgicales, insiste l'Union. Enfin, conscients de la limite des moyens financiers et de la nécessité d'opérer des choix, les chirurgiens n'en appellent pas moins à "une réflexion approfondie sur le budget différent alloué aux actes chirurgicaux et aux traitements adjuvants". Du côté de la ministre de la Santé publique, on préférait prendre connaissance en interne du document avant de réagir. (DEL)

Nos partenaires