L'Union européenne referme la procédure en déficit excessif contre la Belgique

20/06/14 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres des Finances de l'Union ont mis un terme vendredi à la procédure en déficit excessif visant la Belgique et cinq autre pays. Leurs efforts pour ramener durablement leur déficit sous la barre des 3% ont été jugés satisfaisants.

L'Union européenne referme la procédure en déficit excessif contre la Belgique

Placée sous surveillance renforcée européenne fin 2009 après avoir vu son déficit culminer à 5,9% du PIB, la Belgique a peiné, dans un premier temps, à respecter les recommandations de la Commission. Fin 2012, elle s'est vu enjoindre de corriger le tir à brève échéance, n'échappant à une menace d'amende de 700 millions d'euros que grâce à un intense lobbying diplomatique. Depuis lors, le gouvernement veille à maintenir le déficit sous la limite européenne de 3% du PIB. Après avoir atteint 2,6% en 2013, celui-ci devrait rester à ce niveau cette année. A politique inchangée, il remontera légèrement à 2,8% en 2015, selon les dernières prévisions de la Commission. Ces trois années de respect du pacte de stabilité permettent à la Belgique de sortir de la procédure, en compagnie de 5 autres Etats membres (République tchèque, Slovaquie, Pays-Bas, Autriche et Danemark). Il ne reste plus que 11 pays sous procédure européenne. Au plus fort de la crise économique et financière, pas moins de 24 Etats membres sur 27 étaient visés. Cette sortie de procédure ne signifie pas que la Belgique soit désormais exemptée de tout effort budgétaire. L'arsenal européen contient aussi des mesures préventives, censées amener les Etats à l'équilibre à moyen terme, mais aussi des incitations à réduire la dette publique. (Belga)

Nos partenaires