"L'ULM est un moyen de voler très sûr", assure la Fédération belge d'ULM

10/09/13 à 18:59 - Mise à jour à 18:59

Source: Le Vif

(Belga) Cet été, deux accidents mortels d'ULM ont défrayé la chronique. Pourtant, le vice-président de la Fédération belge d'ULM (BULMF), Jean-Claude Fonteyne, estime que voler en ULM est un loisir assez sûr. "La quasi totalité des accidents sont dus à des fautes de pilotage. En 20 ans, je n'ai connu qu'un seul cas mortel qui était dû à un bris d'aile", a-t-il assuré mardi.

"L'ULM est un moyen de voler très sûr", assure la Fédération belge d'ULM

Si une casse moteur arrive en vol, "c'est très sûr, on sait planer sans problème, et il faut moins de 150 mètres pour s'arrêter. On peut donc se poser dans un champ", explique Jean-Claude Fonteyne, rappelant d'ailleurs que les accidents mortels sont très rares et dus, la plupart du temps, à des erreurs de pilotage. On recense déjà 5 accidents d'ULM en 2013, dont deux mortels qui ont fait 3 victimes. Entre 2008 et 2012, le SPF Mobilité a recensé 8 accidents d'ULM (1 en 2008, 2009 et 2012, 2 en 2010 et 3 en 2011) faisant en tout 8 victimes (1 en 2008, 1 en 2009, 4 en 2010 et 2 en 2012). Le SPF Mobilité précise que, concernant les accidents qu'il a recensés, "les rapports de notre cellule d'enquête sont basés sur les alertes qui arrivent chez nous. Ceci n'exclut pas qu'il y ait d'autres incidents mineurs." Le vice-président de la BULMF estime qu'il y a actuellement en Belgique entre 900 et 1.000 pratiquants d'ULM, dont environ 840 sont membres de la BULMF. (Belga)

Nos partenaires