L'UCM demande l'aide financière du gouvernement wallon pour l'assainissement des sols

25/09/12 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

(Belga) L'Union des Classes Moyennes (UCM) souhaite que le gouvernement wallon dissipe le flou juridique qui plane sur le décret "sols", entré en vigueur en mai 2009, a-t-elle indiqué lors d'un colloque mardi matin à Loyers (Namur). L'UCM a également demandé une aide financière pour l'assainissement des sols.

L'UCM demande l'aide financière du gouvernement wallon pour l'assainissement des sols

"Le problème existe depuis dix ans. Le décret a été remanié à plusieurs reprises. Et nous sommes maintenant dans une situation de blocage où les chefs d'entreprise ne savent pas qui est responsable, qui doit dépolluer, avec quelle aide. Nous voulons des réponses claires", a expliqué Jean-Yves Marion, conseiller Environnement de l'UCM. "Il faut un mécanisme d'indemnisation des propriétaires innocents et de bonne foi et un assainissement à des coûts raisonnables", a indiqué Christophe Wambersie, secrétaire général de l'UCM. Le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry, a fait part de sa volonté de débloquer la situation pour la fin de l'année: "Le Code wallon des bonnes pratiques, qui standardise les études de sols, sera officiel le 1er janvier. Et la Banque de données de l'état des sols ainsi qu'un Observatoire des prix vont être créés rapidement." Selon l'UCM, l'étude des sols coûte jusqu'à 120.000 euros et la dépollution d'un site 20.000 euros au minimum. Quatre milliards d'euros ont été dépensés en 2003 pour l'assainissement des sites pollués. Des 1.920 sites pollués wallons, 1.080 ont été assainis. On compte entre 5.300 et 17.700 sites potentiellement pollués. (YVES BOUCAU)

Nos partenaires