L'ouverture du procès Hariri devant le TSL repoussée au 16 janvier 2014

10/12/13 à 18:25 - Mise à jour à 18:25

Source: Le Vif

(Belga) L'ouverture du procès des responsables présumés de l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri a été repoussée de trois jours au 16 janvier 2014 en raison d'une fête religieuse, a annoncé mardi le Tribunal spécial pour le Liban.

Le TSL, dont le siège est au Pays-Bas, avait auparavant fixé le début du procès au 13 janvier mais a décidé de repousser cette date car elle coïncide avec les célébrations liées à la naissance du prophète musulman Mahomet, jour férié au Liban. Les juges ont expliqué dans leur décision avoir "tenu compte des observations de l'accusation, des avocats de la défense et des représentants des victimes sur l'impact des vacances religieuses libanaises qui pourraient coïncider avec la date provisoire d'ouverture du procès". Créé par l'ONU à la demande du Liban, le TSL doit juger les responsables de l'attentat à la camionnette piégée du 14 février 2005 à Beyrouth, qui avait coûté la vie à l'ancien Premier ministre Rafic Hariri et 22 autres personnes. Quatre membres du Hezbollah ont été initialement inculpés et font l'objet du procès qui doit s'ouvrir le 16 janvier. L'inculpation d'un cinquième suspect a été annoncée le 10 octobre. Aucun des accusés n'a encore été interpellé malgré des mandats d'arrêt et des notices rouges d'Interpol. Pomme de discorde au Liban, le TSL est la bête noire du Hezbollah qui l'accuse d'être le fruit d'un complot "israélo-américain" visant à le détruire. Le Hezbollah a exclu la remise des quatre suspects, qui doivent être jugés par défaut. Entré en fonction le 1er mars 2009 dans la banlieue de La Haye, le TSL est le premier tribunal pénal international qui permet la tenue d'un procès par défaut au cours duquel l'accusé, absent, est représenté par un avocat. (Belga)

Nos partenaires