L'Otan doit éviter un "vide de sécurité" en Afghanistan post-2014

03/12/12 à 20:45 - Mise à jour à 20:45

Source: Le Vif

(Belga) La ministre pakistanaise des Affaires étrangères, Hina Rabbani Khar, a appelé lundi l'Otan et ses alliés à ne pas créer un "vide de sécurité" en Afghanistan, lorsque les troupes de combat occidentales quitteront le pays fin 2014.

L'Otan doit éviter un "vide de sécurité" en Afghanistan post-2014

"Notre attente c'est qu'en Afghanistan, il n'y ait pas de vide de sécurité, qu'il y ait une transition responsable. C'est notre attente envers l'Otan et les Etats-Unis", a-t-elle affirmé lors d'une rencontre avec des parlementaires européens à Bruxelles. La chef de la diplomatie pakistanaise devait aussi rencontrer le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, et son homologue belge, Didier Reynders. Mme Khar a affirmé que M. Rasmussen lui avait assuré que l'Otan ne "laisserait pas de vide de sécurité". Elle a ajoute qu'il était difficile de prévoir ce qui se passera dans la région après le retrait des troupes de combat de l'Otan, prévu d'ici la fin 2014. La ministre a assuré que son pays désirait "être un facilitateur de paix et de stabilité" en Afghanistan. "Il ne peut y avoir de paix et de stabilité au Pakistan s'il n'y a pas de de paix et de stabilité en Afghanistan", a-t-elle dit. Le pakistan est régulièrement mis en cause pour le double jeu qu'il jouerait en Afghanistan, notamment par le biais de services secrets (ISI), souvent accusés de collusion avec des groupes extrémistes islamistes, dont les talibans afghans. Mais Mme Khar a toutefois insisté sur l'absence de soutien "couvert" au réseau taliban Haqqani, basé au Pakistan et proche d'Al-Qaïda. (MUA)

Nos partenaires