L'opposition liégeoise réclame la prise en charge du conflit social chez les pompiers

02/06/14 à 21:14 - Mise à jour à 21:14

Source: Le Vif

(Belga) Un mois après son interdiction, la manifestation des pompiers de Liège a refait parler d'elle au conseil communal de Liège, le premier organisé depuis le 1er mai. Les partis de l'opposition ont fustigé la décision du bourgmestre Willy Demeyer et ont demandé que le conflit social au sein de l'IILE soit rapidement pris en main.

"Interdire une manifestation le jour de la fête du travail était totalement inapproprié et contre-productif", a critiqué Guy Krettels (Ecolo). "La mesure était complètement disproportionnée par rapport à la menace", a abondé François Schreuer (Vega). Le PTB a pour sa part estimé qu'il s'agissait d'un "précédent qu'on n'espère plus retrouver". Raphaël Miklatzki, conseiller communal MR, a enfin estimé que cette interdiction avait "donné au corps des pompiers plus de publicité qu'ils n'en auraient eu sans cela". Le libéral, également administrateur de l'IILE (Intercommunale d'incendie de Liège et environs), a estimé que le "moment était venu" de travailler avec la direction et les syndicats pour sortir de ce conflit social qui dure depuis décembre. Quentin le Bussy, conseiller Ecolo, a lui aussi jugé qu'il était temps de "siffler la fin de la récréation" et a appelé le bourgmestre à prendre les choses en main. Willy Demeyer a répondu qu'un rendez-vous entre la direction, les bourgmestres et les syndicats était en train d'être organisé à sa demande. Quant à la manifestation interdite du 1er mai, il a affirmé qu'il ne s'agissait pas d'une mesure politique mais d'une mesure de maintien de l'ordre, car des rapports de police auraient fait craindre des débordements. (Belga)

Nos partenaires