L'opposition koweïtienne durcit sa campagne pour des réformes politiques

11/09/12 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Le Vif

(Belga) L'opposition koweïtienne a durci sa campagne en décidant d'organiser un sit-in quotidien pour réclamer des réformes politiques et notamment la désignation d'un Premier ministre hors de la famille régnante des Al-Sabah.

"La souveraineté doit revenir au peuple et le peuple a décidé de faire de (cheikh) Jaber al-Moubarak le dernier Premier ministre de la famille Al-Sabah", a déclaré Walid Tabatabaï, un élu islamiste, devant des milliers de manifestants réunis dans la nuit de lundi à mardi à Koweït. "Les Al-Sabah peuvent diriger l'émirat et le peuple doit diriger le gouvernement", a ajouté cet élu devant le rassemblement sur l'esplanade du Parlement koweïtien, baptisée "Place du changement" Les manifestants, dont 21 élus du Parlement de 50 sièges, ont décidé d'y camper toutes les nuits jusqu'à la décision attendue le 24 septembre de la Cour constitutionnelle sur un nouveau découpage des circonscriptions électorales. L'opposition, dirigée par les islamistes et les tribus, qui a déjà manifesté le 29 août, menace de boycotter les prochaines élections si la loi électorale, prévoyant un nouveau découpage des circonscriptions, était modifiée. Membre de l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole), le Koweït, première monarchie du Golfe à avoir un Parlement élu, connaît des crises politiques à répétition depuis 2006, attribuées aux luttes de pouvoir au sein de la dynastie Al-Sabah qui règne depuis plus de 250 ans. (MUA)

Nos partenaires