L'Open Vld veut créer des flexi-jobs, Bogaert veut alléger le régime des heures sup'

26/08/13 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Source: Le Vif

(Belga) L'Open Vld veut permettre aux personnes qui travaillent à temps partiel ou sont pensionnées de gagner 500 euros par mois, exemptés d'impôts, de plus que ce qu'elles touchent déjà, a rapporté lundi "Het Laatste Nieuws".

Les libéraux flamands souhaitent rendre de la sorte les heures supplémentaires ainsi que le travail occasionnel plus attirants. L'employeur et le travailleur concluraient un contrat, sans convenir des heures de travail à prester. Le travailleur accomplirait ensuite sa prestation lorsque l'employeur l'appelle. Les heures de travail seraient ensuite communiquées à l'ONSS. Le système se distinguerait du modèle allemand en ce qu'il ne serait pas accessible aux chômeurs. Le secrétaire d'Etat Hendrik Bogaert (CD&V) voit quant à lui certains dangers dans le mécanisme proposé mais il n'en remet pas en cause l'objectif. Un patron pourrait ainsi imposer un mi-temps selon la formule habituelle et régler l'autre mi-temps du travailleur par le biais de cette formule, a-t-il fait remarquer. Il se montre aussi réservé pour application de ce régime aux travailleurs occasionnels. "Un ménage de deux personnes qui travaillent doit pouvoir acquérir une maison, ce qui n'est pas possible avec les mini-jobs allemands ou les flexi-jobs". Le chrétien-démocrate flamand a proposé il y a deux mois d'alléger substantiellement les charges qui pèsent sur les heures supplémentaires. Il a plaidé pour une limitation à 25 pc de la cotisation patronale et une exemption d'impôt sur ces heures pour le travailleur. (Belga)

Nos partenaires