L'Open Vld réclame une importante baisse des charges dans sa "déclaration d'avenir"

05/11/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

(Belga) L'Open Vld a présenté mardi sa "déclaration d'avenir", un texte qui servira de fondement aux libéraux flamands pour leur congrès idéologique du week-end du 23 novembre et qui fait la part belle aux réductions de charges, marquant l'entrée du parti dans la campagne électorale.

L'Open Vld réclame une importante baisse des charges dans sa "déclaration d'avenir"

La présidente Gwendolyn Rutten a plaidé pour un "plan 5-5-5", soit une réduction de 5% des dépenses publiques qui permettrait une baisse de charges de 5 milliards d'euros pour les employeurs et d'autant pour les travailleurs. Elle préconise pour ce faire une réforme de l'impôt des personnes physiques (IPP), qui serait réduit à terme à deux tranches (25% et 40%) au lieu des cinq actuelles, les taux de 30 et 40% étant ramenés à 25% tandis que la tranche de 50% passerait à 45%. Cette "simplification" serait couplée à une limitation des exonérations, abattements et réductions. La baisse des charges patronales se ferait en finançant, via les cotisations sociales, les incapacités permanentes des travailleurs, les pensions et autres risques liés au travail. Soins de santé et allocations familiales, "qui n'ont rien à voir avec le travail", devraient à terme être financés sur les moyens généraux de l'Etat. Le handicap salarial baisserait ainsi de plus de 3%, selon Mme Rutten. Le parti affirme les valeurs de liberté, engagement et solidarité, sa croyance en l'avenir et un "optimisme du progrès". Il dit s'opposer au défaitisme et au cynisme, ou encore à la concentration des pouvoirs. Parmi les mesures concrètes avancées, les libéraux flamands veulent permettre aux enseignants d'aider des élèves par des cours à domicile en dehors des heures de cours, grâce à une exonération à l'IPP et à la TVA qui leur éviterait le travail au noir. Ils plaident également pour une "pension-travail" dont le montant dépendrait de la durée de la carrière, pour une flexibilité accrue du marché du travail grâce à des "flexi-jobs" permettant de gagner plus en entreprise sans imposition supplémentaire ainsi que pour un temps de travail calculé sur base annuelle. (Belga)

Nos partenaires