L'ONDRAF introduit une demande de permis pour le projet de dépôt de déchets radioactifs

31/01/13 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Vif

(Belga) L'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) a introduit jeudi auprès de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) une demande d'autorisation pour l'installation d'un dépôt de déchets radioactifs, a-t-il annoncé au cours d'une conférence de presse. Quelque 70.000 m3 de déchets doivent pouvoir y être stockés.

La demande d'autorisation du gestionnaire des déchets nucléaires en Belgique porte sur l'installation à Dessel d'un dépôt final en surface des déchets nucléaires. L'AFCN va maintenant devoir se prononcer sur cette demande. L'installation doit offrir une solution sur la durée pour les déchets faiblement et moyennement radioactifs de courte durée de vie, soit les déchets de catégorie A. Ceux-ci proviendront de Belgoprocess, mais aussi des centrales nucléaires belges qui seront démantelées dans le futur. La procédure de demande comprend un dossier de sécurité qui, selon l'ONDRAF, doit démontrer la sécurité et la fiabilité de l'installation à court et long terme, notamment pour les riverains et les employés. "La sûreté de l'installation de dépôt final constitue notre priorité absolue. Nous évaluerons la sûreté à chaque phase du programme et l'améliorerons chaque fois que possible", assure Jean-Paul Minon, directeur-général de l'ONDRAF. Le coût de ce projet de dépôt est estimé à un milliard d'euros. Rien que les frais d'études sont évalués à quelque 80 millions d'euros. (YVES BOUCAU)

Nos partenaires