L'Office des étrangers pourra accéder au Système Informatique de Détention

25/04/14 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Le Vif

(Belga) L'Office des étrangers recevra un accès au Système Informatique de Détention (SIDIS) de manière à ce qu'il puisse voir dans les dossiers des détenus ceux qui entrent en considération pour un éventuel rapatriement, a annoncé vendredi la ministre de la Justice à l'issue du Conseil des ministres.

L'Office des étrangers pourra accéder au Système Informatique de Détention

La collaboration entre les deux instances avait déjà été considérablement améliorée au début de l'année grâce à la signature d'un protocole. Ce texte a permis de renvoyer dans leur pays d'origine 675 criminels qui se trouvaient sur le territoire belge sans disposer de papiers permettant d'y justifier leur séjour, a commenté la ministre. "A présent, nous améliorons encore un peu plus cette collaboration en permettant un accès automatique au système", a-t-elle souligné. Suivant une autre amélioration informatique, il a également été décidé vendredi d'enregistrer les jugements des tribunaux de police dans une base de données à l'instar de ce qui se fait déjà pour les cours d'appel et du travail. Cette banque de données sera couplée à "JustX", la banque-carrefour électronique qui reprend l'ensemble des banques de données en matière de justice. De cette manière, chaque justiciable se retrouvera dans une banque de données. "Nous saurons ainsi à quoi a été condamnée une personne, si elle a purgé une peine de prison ou si elle a été suivie par une maison de justice. On pourra également prendre connaissance du degré d'avancement d'une enquête", a expliqué Mme Turtelboom. Enfin, le gouvernement a également donné son feu vert vendredi à un renforcement de l'infrastructure ICT de la Justice de manière à ce que les applications soient suffisamment protégées contre les éventuelles défaillances ainsi que contre les attaques dont elles pourraient faire l'objet. (Belga)

Nos partenaires