L'isolation des logements est la priorité budgétaire d'Ecolo pour la prochaine législature

09/01/14 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Source: Le Vif

(Belga) L'isolation des logements en Wallonie et à Bruxelles est la priorité budgétaire d'Ecolo pour la prochaine législature, a fait savoir jeudi la coprésidente du parti écologiste, Emily Hoyos, dans le quotidien Le Soir et sur les ondes de BelRTL.

L'isolation des logements est la priorité budgétaire d'Ecolo pour la prochaine législature

Emily Hoyos justifie ce choix par le "climat qui devient fou, bien entendu à cause du réchauffement climatique", évoquant l'hiver doux en Belgique et extrêmement rude aux Etats-Unis mais aussi le typhon Haiyan aux Philippines. Ecolo souhaite que tous les toits des logements soient isolés en Wallonie et à Bruxelles d'ici 10 ans et qu'ils disposent de double vitrage à cette même échéance. Le parti écologiste ne souhaite pas augmenter les primes mais doubler les budgets pour répondre à davantage de demandes. En Wallonie, au moins 52,7% des 1,6 million de logements sont isolés. En consacrant un budget de 600 millions d'euros, le gouvernement wallon a aidé financièrement 200.000 ménages à isoler leur habitation sous cette législature. A Bruxelles, où l'on recense 500.000 logements, en dix ans, 160.000 ménages ont bénéficié d'une prime pour l'isolation. Ecolo souhaite financer les aides à l'isolation par le transfert des compétences aux Régions, en impliquant le fédéral qui a supprimé la plupart des aides fiscales en la matière, par la vente des quotas de CO2 et en puisant dans le fonds Synatom (alimenté par les opérateurs nucléaires). Emily Hoyos estime que la politique d'isolation a déjà fait ses preuves tant à Bruxelles qu'en Wallonie, et qu'elle n'a donc "rien à voir avec le problème photovoltaïque", projet "qui était au départ mal ficelé". Pour le dossier du photovoltaïque, la coprésidente d'Ecolo reconnaît que le gouvernement wallon aurait pu "sans doute pu aller plus vite" et que "ça a participé à une image de chaos". "Mais on en est sorti. Certains joueront peut-être avec cette affaire pendant la campagne. Nollet (...) a quelques brûlures mais il est toujours là", conclut-elle. (Belga)

Nos partenaires