L'IRM veut rétrograder Luc Trullemans

29/07/13 à 19:41 - Mise à jour à 19:41

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut Royal de Météorologie (IRM) veut rétrograder Luc Trullemans, son "prévisionniste principal", après qu'il a diffusé un texte qualifié "d'islamophobe" sur Facebook. Luc Trullemans s'est dit choqué par la proposition provisoire de sanction de l'IRM, a expliqué Mischaël Modrikamen, son avocat, lundi à l'agence Belga. M. Modrikamen dit avoir pris acte de la proposition de l'IRM, mais dénonce la politisation du débat.

L'IRM veut rétrograder Luc Trullemans

La rétrogradation est la septième sanction sur l'échelle des peines disciplinaires possible, qui compte neuf grades. Cette échelle va du blâme à la révocation, qui est la 9e sanction. L'avocat de Luc Trullemans parle d'une décision "simulacre". "On se croirait en RDA avec un camp de pensée unique", tonne-t-il. "On reproche ici à un scientifique réputé dans le monde entier d'avoir exercer sa liberté d'expression. On veut le rétrograder, il va faire quoi? Servir le café?", ironise l'avocat. Néanmoins, M. Modrikamen n'incrimine pas l'IRM. "L'IRM n'a pas de marge de manoeuvre, c'est Monsieur Philippe Mettens qui tire les ficelles." L'avocat de Luc Trullemans s'indigne également du fait que ce soient des personnes qui "n'ont aucune compétence scientifique qui veulent le sanctionner". Une rencontre va être organisée entre Luc Trullemans et l'IRM, pour discuter de cette proposition provisoire de sanction. Si elle devait être maintenue, l'avocat prévient déjà qu'il utilisera tous les recours possibles, considérant que la sanction n'est pas justifiée par rapport aux propos de Monsieur Trullemans. Philippe Mettens, président de la Politique scientifique fédérale, n'était pas joignable lundi soir. (Belga)

Nos partenaires