L'Irlande poursuivie devant la CEDH pour des abus sexuels dans une école

06/03/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Le Vif

(Belga) De nombreuses victimes d'abus sexuels dans les écoles catholiques irlandaises n'ont pas été protégées par l'Etat dans les années 1970, a dénoncé mercredi l'une d'elles devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH).

Louise O'Keefe, 9 ans à l'époque des faits, avait été victime pendant plusieurs mois d'abus sexuels répétés de la part du directeur de son école en 1973. Elle n'était pas un cas isolé: l'ancien directeur de l'école du village de Dunderrow (sud de l'Irlande) a été accusé lors de son procès en 1998 de 386 faits similaires concernant 21 anciennes élèves, dont Louise O'Keefe. "Si un système de signalement des faits avait existé à l'époque, nombre d'enfants auraient pu être protégés de ce genre de comportement déviants" a déclaré à l'AFP l'avocat de la requérante, Ernest Cantillon. "L'Irlande n'a pas respecté le droit qu'a chaque enfant de bénéficier de mesures de protection contre les atteintes sexuelles par un adulte", a renchéri devant la Cour David Holland, avocat de la plaignante. L'Etat irlandais a pour sa part réfuté ces accusations, soulignant que le supérieur direct du directeur, le prêtre du village qui administrait l'école au nom du diocèse, n'avait jamais signalé les faits. Depuis le début des années 2000, l'Eglise catholique irlandaise a été mise en cause à de nombreuses reprises pour les mauvais traitements et les violences sexuelles dans ses différentes institutions, parfois avec la complicité passive de l'Etat. (MUA)

Nos partenaires