L'infirmière soupçonnée d'avoir tué ses enfants handicapés sera entendue cette semaine

11/03/13 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) La mère de famille soupçonnée d'avoir, le 2 mars, tué ses deux enfants handicapés avant de tenter de se donner la mort, est toujours hospitalisée mais son état s'est considérablement amélioré, a-t-on appris lundi de source judiciaire. La mère, Rita Henkinet, devrait être entendue dans le courant de la semaine par la section criminelle de la police judiciaire de Liège.

Le frère de la maman avait découvert les faits, dans l'habitation familiale rue du Sergent Merx, à Liège. Le corps de la mère gisait sur le plancher de sa chambre tandis que ses deux enfants, un jeune homme âgé de 25 ans et une jeune fille de 26 ans, étaient étendus morts sur leur lit. La mère, une infirmière âgée de 54 ans, séparée du père des enfants, avait laissé une lettre dans laquelle elle faisait part de sa rancoeur à l'égard du monde médical qui ne parvenait pas à soulager ses deux enfants, lourdement handicapés. Elle expliquait qu'elle avait concocté un cocktail médicamenteux et l'avait fait absorber à ses enfants avant de les étrangler. Elle avait ingurgité le même mélange et avait été hospitalisée dans un état critique. (COR 509)

Nos partenaires