"L'incident montre que c'est un non sens que de s'obstiner dans le plan actuel" - V. De Wolf

05/05/14 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

(Belga) L'incident survenu dimanche soir au-dessus de Wezembeek-Oppem fait la démonstration que c'est un non-sens de s'obstiner dans le plan actuel de répartition des routes aériennes qui privilégie nombre de tracés au-dessus de zones les plus densément peuplées, a affirmé lundi après-midi le chef de file des libéraux bruxellois, Vincent De Wolf.

"L'incident montre que c'est un non sens que de s'obstiner dans le plan actuel" - V. De Wolf

"J'en appelle à la sagesse du secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet et à la vice-première ministre cdH Joëlle Milquet pour qu'ils prennent les mesures qui s'imposent afin de mettre fin à cette situation", a-t-il souligné. Pour Vincent De Wolf, "c'est un non-sens total que de s'obstiner dans l'erreur consistant à faire survoler les zones les plus densément peuplées". Selon lui, alors qu'il est logique de faire survoler plutôt des zones telles que celles du Ring ou d'axes autoroutiers moins habitées, on constate que l'on oblige certains avions censés prendre la direction du nord à d'abord bifurquer vers le sud de Bruxelles, densément peuplé. Ce faisant, la Belgique s'est fait ridiculiser à l'étranger, a-t-il encore dit. (Belga)

Nos partenaires