L'Inami attaque les dentistes

14/08/13 à 07:16 - Mise à jour à 07:16

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 400.000 radiographies panoramiques pratiquées chaque année par les dentistes belges seraient inutiles, d'après les médecins-inspecteurs de l'Inami. Ces derniers veulent limiter le remboursement de ces radiographies. Les dentistes contestent pour leur part les chiffres avancés, peut-on lire mercredi dans Le Soir.

L'Inami attaque les dentistes

La police des soins de santé de l'Inami (SECM) a mené l'enquête pendant près de trois ans sur l'usage des clichés panoramiques dans les cabinets dentaires. Les experts constatent qu'en six ans, le nombre de prestations "a augmenté de 42,18%"". D'après les médecins-inspecteurs, 77% des radiographies panoramiques vérifiées sont "non conformes" ou "douteuses", principalement parce qu'elles sont effectuées soit dans le cadre d'un examen général de la bouche, soit pour détecter des caries, soit dans le contexte d'un premier contact avec le patient. Ces radios contestées représenteraient une dépense annuelle supérieur à 13,6 millions d'euros. A la société de médecine dentaire (SMD), on ne conteste pas l'augmentation du nombre de radiographies. En revanche, on conteste l'appréciation de "conformité" ou de "non conformité" posée par les inspecteurs du SECM. "Le SECM avance qu'il est impossible d'expliquer pourquoi le nombre de prestations de radiographies panoramiques augmente chaque année", il prouve ainsi "qu'il fonctionne en dehors des réalités", commente un médecin responsable d'un service de tarification médicale. "La hausse constatée n'a strictement rien à voir avec de prétendus abus, mais est tout simplement imputable au progrès technologique...", estime-t-il. (Belga)

Nos partenaires