L'impact du vieillissement se fera sentir plus tôt que prévu

10/07/14 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Le Vif

(Belga) L'impact maximal du vieillissement de la population sur les dépenses en soins de santé en Belgique sera un peu plus élevé que prévu jusqu'ici, mais il se fera surtout sentir plus tôt, selon le nouveau rapport annuel du comité d'étude sur le vieillissement (CEV) rendu public jeudi.

L'impact du vieillissement se fera sentir plus tôt que prévu

L'an dernier, ce groupe d'experts estimait que le vieillissement de la population entraînerait une hausse continue des dépenses de soins de santé pour atteindre leur maximum autour de 2060, où ceux-ci auraient alors pesé près de 32% du PIB. Selon leur nouveau rapport publié cette année sur base d'une nouvelle méthodologie affinée, ce niveau de dépenses sera en réalité atteint... vingt ans plus tôt, soit autour de 2040, année où les dépenses de soins de santé pèseront 32,2% du PIB avant de décroître légèrement en 2060 pour atteindre 30,6% du PIB. "L'impact du vieillissement sera donc avancé, ce qui rend la prise de mesures encore plus urgente", a commenté jeudi Françoise Masai, présidente du CEV. (Belga)

Nos partenaires