L'IBGE reconnaît le bien-fondé de la plupart des remarques de l'audit de la Cour

11/12/13 à 21:47 - Mise à jour à 21:47

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut Bruxellois de Gestion de l'Environnement a reconnu mercredi "le bien-fondé de la plupart des remarques" de l'audit cinglant publié par la Cour des comptes sur les marchés publics passés par l'IBGE.

La Cour épingle "un grand nombre d'erreurs et d'inexactitudes" dans certains cahiers spéciaux des charges, "quelques situations préoccupantes" dans le recours aux appels d'offres, etc. Elle a également constaté "de nombreuses carences dans la gestion administrative des marchés publics, tant au niveau de leur passation que de leur exécution. Cette situation résulte d'un manque de rigueur et d'une méconnaissance de la réglementation applicable". Dans un communiqué transmis à l'agence Belga, Bruxelles Environnement insiste donc très fortement sur le fait qu'il s'agit d'un "problème de rigueur administrative et en aucun cas de fraudes". Depuis lors, souligne l'IBGE, "des mesures fortes ont été mises en place par la direction", telles que la création d'une cellule de gestion centralisée des marchés publics qui a depuis lors été renforcée avec du personnel supplémentaire, l'adoption d'un logiciel de gestion des marchés publics qui permet d'automatiser et d'harmoniser la rédaction des marchés publics selon leur mode de passation, la mise en place d'un mécanisme de traçabilité des dossiers par un numéro de référence unique ainsi que d'une procédure d'archivage centralisée. "Aujourd'hui, les procédures de marché publics sont sur les bons rails. Il s'agissait d'un travail assurément nécessaire. Bruxelles Environnement invite la Cour des comptes à procéder à un nouvel audit afin d'attester de la totale conformité de ses modes opératoires actuels avec les recommandations de la Cour", souligne encore le communiqué. Evelyne Huytebroeck a pour sa part indiqué qu'elle "entendrait dès la première heure demain (jeudi) la direction de Bruxelles Environnement afin d'évaluer si les mesures décidées depuis l'audit de la Cour des Comptes sont suffisantes". (Belga)

Nos partenaires