L'hôpital universitaire d'Anvers coordonne une recherche sur les lésions cérébrales

07/10/13 à 17:08 - Mise à jour à 17:08

Source: Le Vif

(Belga) La Commission européenne a octroyé un subside de quelque 30 millions d'euros à une vaste recherche internationale sur les lésions traumatiques cérébrales (LTC). Les chercheurs espèrent élaborer des traitements mieux adaptés. Le projet démarrera vendredi à Anvers.

Plus d'un million d'Européens sont victimes chaque année d'une lésion cérébrale, la plupart du temps à la suite d'un accident de la route, d'une chute ou d'une agression. "Les conséquences s'observent souvent encore bien des années après le traumatisme, sous formes de douleurs physiques et de problèmes psychiques. La LTC est la plus importante cause de décès chez les jeunes adultes et l'invalidité de la personne qui y survit entraîne des coûts élevés", selon l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA). Malgré les avancées de la médecine, l'avenir pour un patient atteint d'une LTC ne s'est pas amélioré ces vingt dernières années, selon l'UZA. Le vaste projet de recherche européen, CENTER-TBI, devrait changer la donne. Concrètement, des données de quelque 5.400 patients de l'ensemble de l'Europe vont être collectées, entre autres en recourant aux scanners IRM récents et à la recherche de biomarqueurs génomiques. Un budget de 40 millions d'euros est consacré à cette étude dont trois quarts sont soutenus par Seventh Framework, le programme de recherche de la Commission européenne. Au total, 38 instituts scientifiques vont collaborer au projet, coordonné par l'UZA et l'université de Cambridge. Une collaboration sera également opérée avec les instituts de la santé publique aux Etats-Unis et au Canada. Environ 80 scientifiques internationaux seront présents vendredi à Anvers pour le coup d'envoi du projet. (Belga)

Nos partenaires