L'ex-bourgmestre de Fontaine-l'Evêque comparaît pour de nombreux faux et détournements

10/01/13 à 20:08 - Mise à jour à 20:08

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Charleroi examinera vendredi matin le dossier impliquant l'ex-bourgmestre de Fontaine-l'Evêque, Georges Rovillard, placé sous mandat d'arrêt fin 2006 pour faux, usages de faux et détournements par fonctionnaire public au préjudice de sa commune et de l'AWIPH (Association Wallonne pour l'Intégration de la Personne Handicapée).

Cinq autre inculpés, parmi lesquels figurent son ex-épouse et l'ancienne secrétaire communale comparaîtront également. L'ancien mayeur fontainois est soupçonné d'avoir, notamment, joué sur les deux tableaux en défalquant doublement les frais sur les comptes de la Ville et de l'AWIPH. Selon le parquet de Charleroi, ce fut le cas lors de nombreux déplacements à l'étranger (Cap-Vert, Chili, Allemagne, France, Tunisie, Maroc, etc.) entre 2000 et 2008. L'ancien mayeur se faisait ainsi rembourser les frais de déplacement jusqu'à l'aéroport de Roissy par la Ville de Fontaine-l'Evêque, alors qu'il réalisait ce trajet avec une voiture de l'AWIPH. Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont noté diverses surcharges de notes de frais, certains chiffres étant ajoutés aux totaux des tickets. Il arrivait également que l'intéressé récolte lesdits tickets aux caisses, afin de se les faire rembourser. On note ainsi des dépenses en chocolat, parfums, bijoux, vêtements, crème solaire et aliments divers. Au total, 113 préventions de faux ont été relevées par le parquet dans ce dossier qui équivaut à 35 cartons, soit 5 de plus que la Carolorégienne. Me Marc Preumont défendra les intérêts de Georges Rovillard. Du côté des parties civiles, on retrouvera Me Olivier Dubois, pour la Ville de Fontaine-l'Evêque. (VIM)

Nos partenaires