L'évolution de la Commission de contrôle des films au coeur de l'expo Enfants non admis

26/04/13 à 18:54 - Mise à jour à 18:54

Source: Le Vif

(Belga) L'exposition "Enfants non admis" se tiendra du 29 avril au 31 octobre aux Archives générales du Royaume à Bruxelles. Elle mettra l'accent sur les nombreuses scènes de films longtemps cachées au public sur décision de la Commission de contrôle des films, retraçant par la même occasion l'évolution des mentalités depuis 1920.

Cette année-là, la loi Vandervelde interdit "l'entrée des salles de spectacle cinématographique aux mineurs des deux sexes âgés de moins de 16 ans accomplis". Créée dans la foulée, la Commission de contrôle des films est la seule habilitée à délivrer la mention "enfants admis". Ses appréciations évolueront toutefois fortement au fil des années. Avant la deuxième guerre mondiale, ainsi, un film pouvait être interdit aux enfants à cause d'un baiser. Le film "Pensionnat de jeunes filles", lui, avait été soustrait aux yeux des plus jeunes car il leur montrait le mauvais exemple en s'intéressant à des jeunes filles ... ne rangeant pas leur chambre. La commission perdra finalement de son influence à partir des années '60, la dernière coupure étant effectuée en 1992. C'est cette évolution que retrace l'exposition "Enfants non admis", en présentant notamment une centaine d'affiches et de brochures de cinéma originales. (Belga)

Nos partenaires