L'Etat défend le maintien du plan Wathelet

14/07/14 à 15:28 - Mise à jour à 15:28

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats de l'Etat belge ont plaidé, lundi, devant le tribunal de première instance de Bruxelles, le rejet de la demande de la Région bruxelloise visant à supprimer deux routes aériennes telles que définies depuis février dernier par le plan Wathelet. Selon l'Etat, faire droit à cette demande impliquerait un retour à une situation au détriment des habitants de l'Est de Bruxelles.

L'Etat défend le maintien du plan Wathelet

"Supprimer, comme le demande la Région bruxelloise, la route "du canal" et la route "du virage à gauche", telles que modifiées par le plan Wathelet en février dernier, signifierait un retour à une situation déplorable pour les habitants de l'Est de Bruxelles", a plaidé Me Jan Bouckaert, conseil de l'Etat belge. "Et cette partie du territoire est déjà la plus affectée par les décollages et les atterrissages des avions depuis l'aéroport de Zaventem. Les nuisances sonores à cet endroit ne sont pas comparables à celles du reste du territoire de la région", a soulevé l'avocat. La région de Bruxelles-Capitale ainsi que plusieurs communes bruxelloises ont entamé une action devant le tribunal de première instance de Bruxelles contre le plan fédéral Wathelet concernant la dispersion des vols au-dessus de Bruxelles. Les demandeurs ont plaidé la cessation de l'utilisation de deux routes aériennes, celles qui, selon eux, sont en infraction avec plusieurs réglementations de protection de l'environnement. Le juge a pris l'affaire en délibéré et une décision sera rendue dans le mois. (Belga)

Nos partenaires