L'érosion de l'offre de logements publics endiguée en 2013

03/07/14 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Le Vif

(Belga) L'érosion de l'offre en logements publics en Wallonie a pu être freinée puisque le nombre de logements gérés par les Sociétés de logement de service public (SLSP) est passé de 100.790 en 2012 à 101.049 l'an dernier, selon le rapport 2013 de la Société wallonne du logement (SWL) diffusé jeudi.

L'érosion de l'offre de logements publics endiguée en 2013

En 2006, la Wallonie comptait encore plus de 103.000 logements publics. Or, la Wallonie doit créer d'ici dix ans quelque 200.000 logements - dont au minimum 20.000 logements publics - pour répondre à la hausse démographique et au vieillissement, selon la SWL. Il y aura en effet à l'horizon 2025 près de 400.000 habitants supplémentaires à loger. Actuellement, quelque 38.000 ménages sont en attente d'un logement public. Si les investissements en création de nouveaux logements publics sont restés stables l'an dernier (936 logements - pour un total de 137,5 millions d'euros - ont été mis en chantier, à comparer aux 969 logements de 2012), le volume de travaux effectués par les SLSP est lui fortement reparti à la hausse. L'ensemble des marchés de travaux s'est ainsi élevé en 2013 à 332 millions d'euros, par rapport à 229 millions en 2012. Les 262 communes wallonnes ont un rôle important à jouer dans cette politique de proximité. Seules neuf n'ont pas introduit de programme communal d'actions dans le cadre du Plan d'ancrage 2014-2016, totalisant 6.530 logements. La Région wallonne s'est fixé pour objectif 10% de logements sociaux sur le territoire de chaque commune. "Le logement est un facteur essentiel de cohésion sociale. A défaut d'une politique volontariste et ambitieuse, l'histoire du logement public risque, au début du 21e siècle, de s'écrire comme la 'chronique d'une crise sociale annoncée'", met en garde Alain Rosenoer, directeur général de la SWL. (Belga)

Nos partenaires