L'Equateur renonce à son accord douanier avec les USA

27/06/13 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Le Vif

(Belga) L'Equateur a annoncé jeudi renoncer à son accord douanier avec les Etats-Unis qui lui valait des tarifs préférentiels, dénonçant cet accord comme un "instrument de chantage" au moment où Quito étudie la demande d'asile de l'informaticien Edward Snowden, recherché pour espionnage par Washington.

L'Equateur renonce à son accord douanier avec les USA

"L'Equateur renonce de manière unilatérale et irrévocable à ces préférences douanières", selon une déclaration du gouvernement, lue par le ministre équatorien de la Communication Fernando Alvarado. "L'Equateur n'accepte ni des pressions ni des menaces de personne. Et il ne marchande pas avec les principes, il ne les soumet pas à des intérêts mercantiles, aussi importants qu'ils soient", ajoute le texte. Les Etats-Unis ont signé un accord douanier de ce type avec plusieurs pays andins leur offrant des tarifs préférentiels en contrepartie de leur engagement à combattre le trafic de drogue dans cette région. Selon la déclaration des autorités de Quito, ces tarifs "ont été à l'origine accordés comme une compensation aux pays andins pour leur lutte contre les trafics de drogue, mais ils sont devenus rapidement un nouvel instrument de chantage". Cette mise au point intervient alors que l'Equateur étudie la demande d'asile de l'ancien consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA), Edward Snowden, à l'origine de la révélation d'un vaste programme de surveillance téléphonique et électronique, et qui se trouve actuellement retranché à l'aéroport de Moscou. La présidence équatorienne a précisé, sur son site internet, que des "pressions explicites et implicites" avaient été exercées par les Etats-Unis à propos de l'"examen de la demande d'asile d'Edward Snowden", ainsi que sur "l'asile accordé à Julian Assange", le fondateur du site WikiLeaks, autre bête noire de Washington, réfugié depuis un an à l'ambassade d'Equateur à Londres. (Belga)

Nos partenaires