L'enseignement tertiaire plus que jamais gage d'emploi et de salaire supérieur

11/09/12 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Le Vif

(Belga) Il n'y a jamais eu autant de personnes diplômées de l'enseignement supérieur à l'échelle planétaire malgré la crise économique. "C'est un rempart contre la crise, le chômage et les inégalités", a relevé mardi l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Mais les défis sont nombreux: vieillissement des enseignants, financement futur, etc.

Au plus profond de la récession mondiale, en 2010, le taux de chômage des pays de l'OCDE était inférieur d'un tiers pour les hommes titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur par rapport à ceux diplômés du secondaire supérieur, note l'organisation dans son rapport 2012 "Regards sur l'éducation". Parallèlement, l'écart salarial est passé de 58% à 67% entre 2008 et 2010 en faveur des hauts diplômés. Sur le long terme, et déduction faite des coûts associés, une formation supérieure rapporte ainsi environ 125.000 euros supplémentaires pour un homme et 85.000 pour une femme, selon l'OCDE. Les États, dont l'argent public finance en partie l'enseignement tertiaire, sont aussi largement bénéficiaires de l'explosion du nombre de diplômés (croissance économique et sociale, revenus d'imposition plus importants). "Les pays vont devoir trouver une solution rapide entre financement privé et public", prévient néanmoins l'organisation. "L'équilibre devra se faire entre aide publique adaptée et obligation pour les individus de prendre en charge certains coûts". L'OCDE pointe aussi le vieillissement des cadres. Dans certains pays, les départs vont s'accélérer ces dix prochaines années. Ainsi, en Italie et en Allemagne, plus de 50% des enseignants dans le secondaire ont plus de 50 ans. "Les États doivent absolument veiller à améliorer la formation de nouveaux professeurs et améliorer leurs conditions de travail". A ce niveau-là, la Belgique est bien au-dessus de la moyenne OCDE avec un peu moins de 35% de professeurs âgés de plus de 50 ans. (DEL)

Nos partenaires