L'enquête sur les batteries du Boeing 787 peut prendre des semaines, selon le fabricant

17/01/13 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Le Vif

(Belga) Les investigations en cours sur les batteries des avions Boeing 787 pourraient durer plusieurs semaines, compte tenu de la complexité du système dans lequel cet élément est intégré et des diverses entreprises concernées, a indiqué jeudi le fabricant japonais GS Yuasa.

"Il nous est impossible de prédire combien de temps prendra l'enquête, car il faut étudier tout le système et GS Yuasa n'est pas le seul acteur impliqué", a expliqué à l'AFP une porte-parole. Les Etats-Unis, le Japon, l'Inde et le Chili ont décidé de clouer au sol les Boeing 787 en raison de doutes sur la sûreté de la batterie, après un incident qui a forcé un appareil de la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) à atterrir en urgence après la détection de fumée et d'une forte odeur. Ces avions ne pourront redécoller que lorsque le problème sera identifié, ont précisé les autorités américaines et nippones. "La batterie montre des anomalies visibles à l'oeil nu, mais le système électrique est complexe et exige d'autres investigations", a déclaré jeudi le vice-ministre japonais des Transports. Le problème n'est pas nécessairement intrinsèque à la batterie, mais peut être induit par le système, renchérissent les experts. Des techniciens de GS Yuasa s'étaient déjà rendus aux Etats-Unis la semaine dernière après un départ de feu dû à une batterie sur un autre Boeing 787 de Japan Airlines (JAL), qui venait d'atterrir à Boston. (MUA)

Nos partenaires